L'Autorité de surveillance du parquet suisse estime qu'un ami magistrat de M. Infantino a cherché, en juillet 2015, à avoir des informations judiciaires, pour le compte de ce dernier, sur Michel Platini et Sepp Blatter.
FIFA : Le rapport qui renforce les soupçons sur Gianni Infantino

Les intrigues et autres manœuvres politiciennes à la Fédération internationale de football (FIFA) pourraient, à ce rythme, pousser les producteurs de Netflix à racheter à l’instance les droits pour une future série. La bombe lâchée, le 4 mars, par l’Autorité de surveillance du ministère public de la Confédération (AS-MPC) en est la parfaite illustration. Une bombe qui a renforcé les soupçons de collusion qui pèsent sur Gianni Infantino, le président de la FIFA, et des magistrats suisses.

Et ce d’autant plus que, selon les informations du journal suisse Neue Zürcher Zeitung (NZZ) et du Monde, les rapporteurs de l’AS-MPC estiment qu’un ami magistrat du patron du football mondial a cherché, pour le compte de ce dernier, en juillet 2015, à glaner auprès du procureur général helvétique, Michael Lauber, des informations judiciaires concernant Sepp Blatter et Michel Platini, alors respectivement patrons de l’instance mondiale et de l’instance du football européen, l’Union des associations européennes de football (UEFA).

Un rendez-vous de juillet 2015 au cœur de l’affaire

Le 4 mars, l’organe de contrôle du parquet...

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !