La Semaine de la critique du festival de Cannes a présenté sa sélection : sept films en compétition, sept hors compétition, avec le premier long métrage de Sandrine Kiberlain en tant que réalisatrice, "Une jeune fille qui va bien".
Festival de Cannes 2021 : Sandrine Kiberlain, Gérard Depardieu, l'Egypte et la Colombie à la Semaine de la critique

La première réalisation de Sandrine Kiberlain, les débuts d'une cinéaste avec Depardieu, des films venus d'Ukraine ou de Colombie : pour ses 60 ans, la Semaine de la Critique, organisée pendant le Festival de Cannes, veut continuer à défricher "le cinéma à venir".

La sélection, dévoilée lundi 7 juin, aligne sept longs métrages en compétition, tous des premiers films, et six autres en séances spéciales, parmi plus de 1 000 visionnés par les sélectionneurs, légèrement moins que les autres années.

Des récits d'émancipation

De nombreux films montrent "des personnages qui se battent, des récits d'émancipation de garçons ou de personnages féminins, l'envie de tracer son chemin, d'aller jusqu'au bout de soi", a déclaré à l'AFP Charles Tesson, le délégué général.

Parmi les films en compétition soumis au jury présidé par le cinéaste Roumain Cristian Mungiu (Palme d'Or 2007), tous des premiers films et une seule œuvre française : Rien à foutre, de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre avec Adèle Exarchopoulos en hôtesse de l'air d'une compagnie low-cost.

Les autres films en compétition viennent d'Egypte - Feathers, d'Omar El Zohairy, l'histoire d'un...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !