Raphaël Schellenberger, député LR du Haut-Rhin réclame des dessertes ferroviaire et routière pour désenclaver le site alsacien et pouvoir rebondir après l'arrêt du deuxième réacteur de la centrale nucléaire.
Fessenheim : "C'est Emmanuel Macron qui assume de casser ce territoire, c'est au gouvernement d'assumer cette décision", lance un député LR

La centrale nucléaire alsacienne de Fessenheim, la plus ancienne de France, a définitivement cessé de fonctionner. Le deuxième réacteur a été débranché dans la nuit. Son démantèlement devrait débuter à l'horizon 2025. "C'est Emmanuel Macron qui assume de casser ce territoire, c'est au gouvernement d'assumer cette décision", a estimé mardi 30 juin sur franceinfo Raphaël Schellenberger, député LR du Haut-Rhin.

franceinfo : Est-ce que des reconversions sont proposées ?

Raphaël Schellenberger : Les salariés EDF sont redéployés soit au sein d'EDF et de la direction nucléaire et ailleurs, soit en région, mais cela crée beaucoup de problèmes parce qu'il y a des familles qui sont en train de se déchirer. Changer de région c'est compliqué pour une famille qui est implantée depuis longtemps dans le territoire. On voit des divorces, des situations familiales très difficiles à la suite de cette décision politique. Quand on fait le choix de rester dans la région souvent la situation sociale qui est proposée n'est pas la même. C'est une baisse de salaire, des avantages sociaux et ils se retrouvent à faire des choix difficiles qui ne conviennent pas.

Que...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !