Marcel Bénezet, président de la branche des cafés, des bars et des brasseries au GNI estime que l'on aurait dû sanctionner les commerçants qui ne respectent pas les règles sanitaires. Il prédit "une troisième vague économique".
Fermeture des bars et restaurants à Marseille : "La décision est sévère pour notre profession", réagit le Groupement national des indépendants

"Je suis très en colère aujourd'hui parce que je pense que la décision est sévère pour notre profession", a réagi mercredi 23 septembre sur franceinfo Marcel Bénezet, président de la branche des cafés, des bars et des brasseries au Groupement national des indépendants (GNI), élu à la chambre du commerce de Paris Île-de-France. Olivier Véran, le ministre de la Santé, a annoncé des mesures renforcées pour faire face au Covid-19 sur certains territoires avec notamment la fermeture totale des bars et restaurants.

J'ai été surpris parce que depuis le 14 mars, les coups de massue, je suis habitué à en prendre. Mais alors là, je suis vraiment tombé.

Marcel Bénezet

à franceinfo

Olivier Véran a parlé de "protocole sanitaire strict", note Marcel Bénezet. "Nous appliquons, depuis la réouverture de nos établissements, bars et restaurants, un protocole strict", assure le patron de café de l'Hérault. "Je peux comprendre qu'il y ait déjà eu des mauvais élèves. C'est possible. À ce moment-là, il faut les sanctionner". Mais selon lui, "le problème vient de la jeunesse qui s'amuse, se retrouve dans des parcs et jardins, dans des appartements privés, dans des...

Télécharger gratuitement notre guide LMNP et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !