Il s'agit du 132e féminicide de l'année, selon le décompte effectué par le collectif #NousToutes. Cette femme de 48 ans a été tuée par son ex-compagnon, qui a ensuite mis fin à ses jours par pendaison, selon l'hypothèse privilégiée.
Féminicide en Loire-Atlantique : la victime avait déposé deux plaintes pour violences et menaces de mort contre son ex-concubin

Leurs corps sans vie ont été découverts dans la commune de La Plaine-sur-Mer, en Loire-Atlantique, lundi 11 novembre. Un homme s'est pendu après avoir tué son ex-concubine, selon l'hypothèse privilégiée par le parquet de Saint-Nazaire. "Sur son corps, les gendarmes ont remarqué des plaies commises à l'arme blanche. Le corps portait aussi des traces de strangulation", indique France 3 Pays de la Loire. Une enquête pour homicide volontaire a été ouverte et les investigations ont été confiées à la brigade de recherches de Pornic. Il s'agit du 132e féminicide de l'année, selon le décompte du collectif #NousToutes.

132e féminicide.  C'était lundi, à La Plaine-sur-Mer. Elle avait 48 ans. Elle a été assassinée par son ex. @EmmanuelMacron, vous avez prévu de reconduire en 2020 les mesures de 2019. Ce ne sera pas suffisant. Changez de cap. Maintenant. Source : @feminicidesfrpic.twitter.com/CvLWe39780

— #NousToutes (@NousToutesOrg) November 12, 2019

Vendredi, le parquet de Saint-Nazaire révèle que cette femme, âgée de 48 ans, avait déposé deux plaintes contre son ancien compagnon. La première, pour des violences n'ayant pas entraîné d'incapacité...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !