Ces campagnes ont été interceptées dans le cadre de la lutte contre les fausses informations menée par le réseau social en vue des élections américaines de 2020. 
Facebook annonce avoir bloqué de nouvelles campagnes de manipulation de l'opinion organisées depuis l'Iran et la Russie

Accusé après l'élection de Donald Trump, en 2016, d'avoir offert une plate-forme à des activités de propagande en ligne perpétrée depuis l'étranger, Facebook chasse désormais les faux comptes. Lundi 21 octobre, la firme de Mark Zuckerberg a annoncé avoir bloqué quatre opérations de manipulation de l'opinion, menées par des groupes qui se faisaient passer pour des utilisateurs du réseau social.

Le géant des technologies a détecté ces opérations dans le cadre de son action en continu pour assurer l'intégrité des élections américaines de 2020. Trois d'entre elles étaient orchestrées depuis l'Iran et la quatrième depuis la Russie.

Le patron et cofondateur du réseau social, Mark Zuckerberg, a annoncé lundi que son entreprise était désormais mieux préparée pour répondre aux attaques orchestrées par des Etats. A partir du mois prochain, Facebook prévoit notamment d'indiquer à ses utilisateurs les messages provenant de médias étatiques.

Des réseaux de comptes pour en tromper d'autres

Le groupe californien a affirmé que des centaines de comptes Facebook et Instagram visaient, dans le but de les manipuler, des internautes dans différentes parties du...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !