Le Premier ministre participait mardi à sa première réunion avec les députés macronistes. Le patron du groupe LREM, Gilles Le Gendre, a fait les frais de sa forte personnalité
Face aux députés de la majorité, Jean Castex fait déjà des étincelles

Les députés de la majorité ont fait connaissance avec le nouveau Premier ministre mardi matin. Encore meurtris du départ d’Edouard Philippe, dont ils n’ont pas compris pourquoi il fallait s’en séparer, ils ont découvert Jean Castex. Son franc-parler, sa vigoureuse personnalité. Dans le huis clos de la salle Colbert, ce petit-fils de sénateur du Gers s’est d’abord employé à tailler en pièces sa caricature de technocrate. Notamment en évoquant son parcours d’élu, maire de Prades, conseiller régional du Languedoc-Roussillon, conseiller départemental des Pyrénées-Orientales et candidat, défait, aux législatives de 2012.

« J’ai même pensé à me présenter aux sénatoriales, leur a-t-il confié, mais il aurait fallu choisir entre maire et sénateur, et c’était un crève-cœur... » Un éloge du cumul des mandats qui a recueilli des applaudissements et laissé sans voix, à la tribune, le patron de La République en marche, Stanislas Guerini, adversaire ontologique du sénateur-maire et du député-maire...

Contre toute attente, le député de Paris a pris de haut le Gascon, l’appelant au « respect des institutions », lui intimant de ne «...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !