Plusieurs dirigeants de l'éditeur de jeux vidéo français sont accusés d'agressions et de harcèlement sexuel par d'anciennes ou actuelles salariées. 
Face aux accusations de violences sexuelles, Ubisoft remanie sa direction et promet des "changements majeurs"

Départs annoncés pour le numéro 2, la DRH et le chef de l'unité canadienne. L'éditeur de jeux vidéo français Ubisoft, au cœur d'un scandale d'agressions et de harcèlement sexuels, a annoncé un remaniement de sa direction et promis des "changements majeurs dans sa culture d'entreprise". Dans un communiqué diffusé dans la nuit de samedi à dimanche 12 juillet, l'entreprise explique que ces départs "font suite à un examen rigoureux que la société a mené en réponse aux récentes allégations et accusations de mauvaise conduite et de comportements inappropriés".

Le numéro deux "Serge Hascoët a choisi de démissionner de son poste de 'chief creative officer', avec effet immédiat. Ce rôle sera assumé dans l'intérim par Yves Guillemot, PDG d'Ubisoft", souligne l'entreprise, qui avait annoncé le 26 juin enquêter sur des allégations de violence et de harcèlement visant des cadres dans plusieurs pays. "Yannis Mallat, dirigeant des studios canadiens d'Ubisoft, quitte ses fonctions et la société avec effet immédiat. Les récentes allégations apparues au Canada à l'encontre de nombreux salariés ne lui permettent pas de continuer à assurer ses...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !