Le président des Etats-Unis a été désavoué par son secrétaire à la Défense, qui a balayé lors d'une conférence de presse, l'idée d'envoyer l'armée pour mettre fin aux manifestations et émeutes dans de nombreuses villes du pays
Etats-Unis: Donald Trump change d’avis et pense qu’il ne sera pas nécessaire d’envoyer l’armée

Le président américain change son fusil d’épaule. Lundi 1er juin, Donald Trump avait sérieusement envisagé d’envoyer l’armée pour mater les manifestations et émeutes qui secouent de nombreuses villes américaines après le décès d’un Afro-Américain, George Floyd, lors de son arrestation par des policiers blancs. Mercredi 3 juin, il est déjà plus timoré : « Cela dépend, je ne pense pas que nous aurons besoin » de le faire, a-t-il répondu à Newsmax TV.

Plus tôt dans la journée de mercredi, c’est le secrétaire américain à la Défense qui a désavoué le président, en excluant toute intervention de l’armée dans les villes américaines. « L’idée d’utiliser les militaires en service actif à des fins de maintien de l’ordre ne devrait être utilisée qu’en dernier ressort et seulement dans les situations les plus urgentes et les plus désespérées », a ainsi estimé Mark Esper lors d’une conférence de presse. « Je ne suis pas favorable à l’invocation de l’Insurrection Act », a-t-il ajouté, par allusion à une loi de 1807, utilisée pour la dernière fois en 1992 lors des émeutes de Los Angeles, consécutives à la...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !