NAME AND SHAME - Dans un entretien au Parisien, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a dénoncé jeudi les entreprises mauvaises élèves en matière d'égalité des sexes, un an après la mise en place de l'index égalité professionnelle.
Et les mauvais élèves sont… Muriel Pénicaud dénonce les entreprises qui ne respectent pas l’égalité homme-femmes

Elle l’avait dit, elle l’a fait. Ce jeudi, la ministre du Travail a révélé les noms des entreprises mauvaises élèves en matière d’égalité hommes-femmes : elles s’appellent Derichebourg, Safran, Securitas France, Go Sport... 

Ce "name and shame" est lié à l’index pour l’égalité hommes-femmes que doivent désormais publier toutes les entreprises de France. Les entreprises de plus 1.000 salariés sont concernées depuis un an par cet index, les entreprises de 50 à 250 salariés depuis le 1er mars dernier. Ce jeudi, dans un entretien au Parisien, Muriel Pénicaud en a fait un premier bilan pour les très grandes entreprises : "Dix-neuf entreprises étaient en 2019 en dessous de la note de 75 (sur 100) et le sont toujours, ce sont elles qui n'ont pas agi sur le sujet".

Elle a cité Derichebourg (note de 62) mais aussi Alsace Croisières CroisiEurope (51), Ufifrance Patrimoine (57), Hager electro SAS Obernai (64), Safran Electronics and Defense cockpit solutions (64), Circet (66) (...)

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !