FOOTBALL – Hugo Lloris, victime d'une luxation du coude, est forfait. Mike Maignan a été rappelé pour le suppléer. Steve Mandanda revient après six mois d'absence. Alphonse Aréola est toujours là, mais il est devenu remplaçant en club. L'ouverture d'un vaste chantier au poste de gardien de but pour Didier Deschamps, à quelques jours de matchs cruciaux pour l'avenir des Bleus.
Équipe de France : pourquoi l’absence d’Hugo Lloris bouleverse totalement la hiérarchie des gardiens de but

Si l’on taxe souvent Didier Deschamps de conservatisme, manière de lui reprocher de privilégier la stabilité de son groupe au détriment de la forme des joueurs, c’est ignorer la réalité de la composition de ses listes de 23, majoritairement renouvelées d’une compétition internationale à une autre. Ainsi, entre l’Euro 2016 et la Coupe du monde 2018, 14 nouveaux joueurs sont apparus, et 10 entre le Mondial 2014 et l'Euro 2016. Dans ce mouvement quasi permanent, un îlot de stabilité : le poste de gardien de but. Du moins, jusqu’au rassemblement de ce lundi, à Clairefontaine, juste avant le déplacement en Islande de vendredi et la réception de la Turquie lundi, derniers matchs ô combien cruciaux dans les éliminatoires de l’Euro 2020. Concrètement, depuis la prise de fonctions de l’actuel sélectionneur, en août 2012, Hugo Lloris est resté titulaire et Steve Mandanda sa doublure, tandis que seuls des n°3 se succédaient. Et puis, ces deux dernières années, Alphone Aréola s’est (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !