Le président équatorien Lenin Moreno a accusé des "organisations criminelles" d'être derrière ces mutineries qui ont éclaté de manière simultanée.
Equateur : au moins 50 morts lors de mutineries dans trois prisons

Au moins 50 prisonniers sont morts dans des mutineries qui ont éclaté mardi 23 février dans trois prisons d'Equateur, a annoncé la police. "Pour l'heure, la police criminelle rapporte 50 morts parmi les personnes privées de liberté" lors de troubles survenus dans trois prisons dans le port de Gayaquil (sud-ouest du pays) et les villes andines de Cuenca et Latacunga (sud), a indiqué la police sur Twitter.

Le président équatorien Lenin Moreno a accusé des "organisations criminelles" d'être derrière ces mutineries qui ont éclaté de manière simultanée. Les autorités "agissent pour reprendre le contrôle des prisons", a ajouté le chef de l'Etat sur Twitter.

Des prisons sous état d'exception depuis fin 2020

Selon le parquet, des "affrontements entre bandes criminelles" ont également fait plusieurs blessés. "Face à l'action concertée d'organisations criminelles pour provoquer des violences dans les centres pénitentiaires du pays (...) nous menons des actions pour reprendre le contrôle" des lieux, a indiqué également sur Twitter le ministre de l'Intérieur, Patricio Pazmiño.

En décembre, des mutineries dans différentes prisons à la suite de rivalités entre...