Les trois signataires plaident pour la « création d'un mécanisme simple de garantie des pertes d'exploitation des entreprises en cas de pandémie, calqué sur celui des catastrophes naturelles »
«Entreprises: compagnies d’assurance et Etat doivent prendre leurs responsabilités». La tribune de J.Aubert, O.Marleix et J.Goy

Le chiffre d’affaires de millions d’entreprises françaises s’est effondré, ou a été réduit à néant depuis mars. Le nombre de faillites va exploser de 21 % cette année. Le taux de chômage prévu pour fin 2020 est de 13,7 %, chiffre jamais atteint depuis la crise de 1929.

Pourtant une entreprise française sur deux est assurée contre les « pertes d’exploitation ». Ces pertes sont assurables, contrairement à ce que les compagnies d’assurance ont déclaré. Pour ce qui concerne la crise actuelle, une étude menée par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution indique cependant que seules 7 % des entreprises assurées seraient garanties de manière certaine ou à trancher par le juge.

Il n’est pas possible de se satisfaire de cette situation alors que, dans le même temps, des assureurs ont confirmé le versement d’un dividende en 2020, voire le même dividende qu’en 2019. Aujourd’hui seule une solution avec un effet immédiat sera efficace pour les entreprises.

La loi « Husson », adoptée au Sénat, contient les bases indispensables au travail que nous proposons. A l’Assemblée nationale, la députée LREM Valéria Faure-Muntian...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !