ENQUÊTE - Dix personnes étaient en garde à vue ce samedi, dont des membres du cercle familial du terroriste et un prédicateur soupçonné d'avoir joué un rôle clé dans la fronde contre l'enseignant décapité en pleine rue vendredi en fin d'après-midi à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).
Enseignant décapité dans les Yvelines : qui sont les dix personnes placées en garde à vue ?

Au siège de la DGSI, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), une course contre la montre est engagée pour tenter de faire la lumière dans cette affaire. Vendredi 16 octobre, dans la soirée, une enquête a été ouverte  pour "assassinat en relation avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle". 

Les enquêteurs antiterroristes ont maintenant moins de 96 heures devant eux pour déterminer d'éventuelles implications ou complicités parmi les dix personnes arrêtées et placées en garde à vue, au lendemain de l'assassinat par décapitation d'un professeur qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, dans un collège à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).  Un parent d'élève à l'origine de la fronde Quatre personnes issues de l’entourage familial de l’assaillant ont été interpellés à Evreux (Eure), dans la nuit de vendredi à samedi. Parmi eux, figurent les parents, le grand-père et le (...)

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !