Au lendemain de la décapitation d'un professeur à Conflans-Sainte-Honorine, on en sait un peu plus ce soir sur l'assaillant. C'était un Tchétchène de 18 ans, inconnu des services de renseignement. Il avait un statut de réfugié en France depuis sept mois.
Enseignant décapité à Conflans-Sainte-Honorine : le profil de l'assaillant

Un enseignant a été retrouvé décapité en pleine rue à proximité de son collège vendredi en fin de journée. Son agresseur a été abattu par la police. Il s'agissait d'un jeune Tchétchène de 18 ans qui avait obtenu en mars dernier un titre de séjour dans l'Hexagone. Le parquet national antiterroriste s'est saisi de l'enquête. Dix personnes sont toujours placées en garde à vue dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure.Né à Moscou mais d'origine tchétchène, l'auteur des faits s'appelle Abdoulakh Anzorov. Il avait obtenu sa carte de séjour en mars, et bénéficie d'un statut de réfugié. Le jeune homme vivait à Evreux dans l'Eure. S'il n'a jamais été condamné, il était connu pour des affaires de dégradation de bien public et de violence en réunion. Totalement inconnu des services de renseignement, les premiers éléments de l'enquête ne laissent pourtant aucune place au doute, il s'agit (...)

Télécharger gratuitement notre guide LMNP et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !