À LA LOUPE - L'association de défense des animaux L214 a dénoncé ce jeudi les conditions de vie d'animaux d'une ferme expérimentale de la Sarthe, vidéo à l'appui. Sur ces images, on découvre notamment des "vaches à hublots", dont le ventre a été perforé pour accéder directement à leur estomac. L214 a porté plainte, mais ces pratiques sont-elles réellement contraires à la loi ?

Une chose est sûre, L214 a réussi son coup. L'enquête que l'association a réalisée sur les expérimentations animales de la ferme de Sourche, dans la Sarthe, a créé une onde de choc auprès de l'opinion publique. La vidéo qui l'accompagne, montrant notamment des vaches dont le ventre à l'estomac perforé pour étudier leur digestion, a suscité l'émoi. Et l'association de protection des animaux compte bien aller plus loin. Elle nous a indiqué avoir porté plainte ce midi auprès du procureur du Mans pour "expérimentations en dehors des objectifs définis par la loi" et "sévices graves sur les animaux". Contacté par LCI, le secrétariat du procureur n'a pas, à l'heure de la publication de notre article, répondu à nos sollicitations.

Le groupe Avril pourrait-il être poursuivi et condamné dans cette affaire ? Les expériences menées sur les animaux sont bien évidemment encadrées par la loi : elles sont soumises à la directive du parlement (...)

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Disparu en 1968, un sous-marin refait surface