Jean Castex a succédé vendredi à Édouard Philippe en tant que Premier ministre. Directeur de l'Agence nationale du sport depuis l'an dernier et délégué interministériel aux Jeux olympiques, son engagement dans le monde sportif a été apprécié par ceux qui l'ont croisé.
"Énorme puissance de travail", "un homme réfléchi"... Des proches de Jean Castex dans le milieu sportif vantent l'homme et la méthode

Maire de Prades, dans les Pyrénées-Orientales, et ancien conseiller régional du Languedoc-Roussillon, Jean Castex est devenu Premier ministre vendredi 3 juillet. Surtout connu pour avoir été chargé par le gouvernement de coordonner le déconfinement lors de la pandémie de coronavirus, ce haut-fonctionnaire préside également l'Agence nationale du sport depuis 2019, et a été nommé délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024 à Paris. Ceux qui l'ont croisé dans ses différentes missions dans le monde sportif apprécient l'homme et la méthode.

Remaniement : suivez en direct toutes les infos et réactions après la nomination de Jean Castex

Un haut-fonctionnaire énarque mais pas forcément un technocrate, estime le président du Comité national olympique et sportif français Denis Masseglia. "On peut dire qu'il apparaît comme un technicien, mais pour autant, c'est un élu de terrain, il est maire de Prades quand même, donc il a une expérience d'élu", affirme-t-il.

Ce n'est pas qu'un technicien, c'est un technicien doublé d'un politique.

Denis Masseglia, président du CNOSF

à franceinfo

Philippe Bana, entraîneur de handball et directeur...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !