Les violences, notamment sexuelles, faites aux enfants ont des conséquences dévastatrices tout au long de leur vie. L’association Innocence en Danger alerte sur la situation en France à l’occasion des 30 ans de la Convention des Droits de l’Enfant.
Enfants victimes de violences : "les réactions post-traumatiques durent toute la vie"

"Je vous écris pour vous dire que je ne serais pas un bon candidat." C’est par ces mots que commence la surprenante "Lettre de Démotivation", publiée par l’association Innocence en Danger à l’occasion des 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant ce 20 novembre. Julien Miraute, candidat fictif, interpelle dans cette lettre inspirée de témoignages réels, sur son incapacité actuelle à mener une vie professionnelle stable. En cause : les violences sexuelles qu’il a subies à l’âge de huit ans, lorsqu’un proche de sa famille a abusé de lui.

A lire aussi : Droits de l'enfant : ce qui a changé depuis 30 ans

Un enfant violenté est traumatisé à vie

L’association Innocence en Danger, mouvement mondial de protection des enfants contre toutes formes de violences notamment sexuelles, lance en effet une "grande campagne sur les conséquences dévastatrices des violences sexuelles faites aux enfants". Car "un enfant violenté a dans son corps et dans son psyché des réactions post-traumatiques toute sa vie" explique à Allodocteurs.fr Homayra Sellier, Présidente-Fondatrice d’Innocence En Danger. Au quotidien, "nous voyons des victimes qui...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !