Emmanuel Macron a nommé Jean Castex au poste de Premier ministre, en remplacement d'Édouard Philippe. Si certains saluent le choix d'un "homme de proximité", d'autres critiquent son profil d'énarque de droite, peu aguerri aux luttes politiques.
Énarque, de droite, inexpérimenté en politique... Les réactions mitigées à la nomination de Jean Castex

Édouard Philippe a remis vendredi 3 juillet au matin la démission de son gouvernement à Emmanuel Macron qui l'a acceptée. Et c'est Jean Castex qui lui succède. Peu connu du grand public, cet énarque de 55 ans avait été chargé par Édouard Philippe de superviser le déconfinement, en tant que délégué interministériel. Il est également maire Les Républicains de la petite commune de Prades (Pyrénées-Orientales) et délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.

Les dernières informations sur le remaniement dans notre direct.

U n élu Les Républicains marqué à droite

Pour la socialiste Carole Delga, présidente de la région Occitanie, pas d'ambiguïté dans le profil de droite de Jean Castex. "C’est une évidence qu’Emmanuel Macron choisisse un homme de droite. Sa politique est une politique de droite, c’est donc tout à fait cohérent, estime-t-elle. Plus personne ne croit au 'en même temps' de droite et de gauche." Elle anticipe que Jean Castex aura "peu de marge de manœuvre, parce qu’il devra appliquer les orientations du président de la République, qui ne répondent pas aux enjeux sur la transition écologique, ou...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !