Devenues virales en décembre, les illustrations de Chidiebere Ibe, étudiant en médecine, seront bientôt publiées dans un manuel. Il dénonce le manque de représentation des peaux noires en médecine, qui met parfois des vies en danger.
En représentant un fœtus noir, un étudiant révèle l’invisibilisation de la diversité en médecine

Une coupe anatomique de femme enceinte. Cette image, maintes fois représentée dans les manuels de médecine, présente une constante immuable : elle est toujours figurée dans un corps de femme blanche. En décembre 2021, lorsqu’il crée l’image d’un fœtus dans le corps d’une femme noire, Chidiebere Ibe, étudiant nigérian en médecine, a permis une petite révolution.

« Je suis noir et c’est beau d’être noir. Illustration de la diversité en médecine. Il faut encourager cela ! », écrit sur Twitter l’étudiant de 25 ans. Sur Instagram, l’image a été « aimée » plus de 100 000 fois, mettant en lumière le manque de représentations des personnes noires dans les manuels médicaux et les revues scientifiques.

« J’ai vécu 56 ans et c’est la première fois que je vois une illustration de fœtus noir, merci à la personne qui a fait ça », se réjouit une internaute sur Twitter. « Comment c’est possible que ce soit la première femme enceinte noire et premier fœtus noir que je vois dessiné dans du contenu éducatif ? », questionne une autre utilisatrice du réseau social.

De nombreux personnels médicaux ont...