Après la diffusion de vidéos d'une agression à Montgeron, pour laquelle la piste homophobe est privilégiée, les réactions abondent sur les réseaux sociaux. L'un des porte-paroles de SOS homophobie a précisé, ce lundi 11 octobre, qu'il « n'y a pas de territoire plus sujet à l'homophobie en France que d'autres ». Déni ou vérité ?
En France, "il n'y a pas de territoire plus sujet à l'homophobie que d'autres" : vraiment ?

« Il n'y a pas de territoire plus sujet à l'homophobie en France que d'autres » estimait ce lundi 11 octobre Arnaud Boisseau, porte-parole de Stop homophobie, à l'antenne de BFMTV. Une réaction aux vidéos d'une violente agression à Montgeron (Essonne) relayées sur les réseaux sociaux le week-end dernier. Les faits remontent au 30 septembre. Sur les images, vues des centaines de milliers de fois, une dizaine de jeunes, la plupart dissimulés par une capuche, lynchent un jeune homme en lui assénant coups de poing et de pied.3 militants #LGBT+ face à #Polony pour rappeler qu’il ne faut pas se tromper de cible _Non, l’homophobie n’est pas une affaire de banlieue. Elle s’exprime quotidiennement, partout. Et nous la combattons quotidiennement, partout.#Mongeront @stop_homophobie https://t.co/k0s7CMLfxX— Arnaud STOP Homophobie (@arnaud_boisseau) October 11, 2021Piste homophobeCe lundi 11 octobre, le parquet d'Évry a confirmé à Marianne qu'une enquête a été ouverte après le signalement de la vidéo sur la plateforme Pharos. Les enquêteurs ont identifié la victime : un jeune homme de 17 ans qui affirme avoir été ciblé en raison de son orientation sexuelle et évoque une « meute criant...

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >