MALWARE - Dans une tribune, le patron de WhatsApp annonce qu'il attaque NSO, une startup qui vend ses logiciels-espions à des états, qui les utilisent souvent pour surveiller leurs dissidents, en piratant leurs smartphones.
EN COURS VERTICALES // WhatsApp attaque en justice les logiciels-espions d'une startup israélienne

Même à l'écrit, Will Cathcart semble excédé. Le patron de WhatsApp raconte aujourd'hui par le menu

Pour les géants du logiciel, les failles de sécurité sont une réalité du quotidien, la faille est presque consubstantielle du logiciel. Des failles à combler le plus rapidement possible, pour protéger ses utilisateurs des cybercriminels. Une normalité qui ne tient plus quand ceux qui exploitent ces failles contre Si WhatsApp se défend à la fois vigoureusement et publiquement, c'est d'abord parce qu'il a une réputation à tenir. L'application de messagerie instantanée a été parmi les premières a chiffrer de bout en bout les communications de ses utilisateurs. Les messages que l'on échange sur WhatsApp ne sont lisibles que par leurs destinataires, même WhatsApp n'y a pas accès. Sollicité par LCI.fr, il n'a pas, jusque-là, accepté de répondre à nos questions.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !