"La justice commande que notre compatriote soit immédiatement libérée", a écrit le chef de l'Etat sur Twitter vendredi.
Emmanuel Macron réclame une nouvelle fois à l'Iran la libération de la chercheuse Fariba Adelkhah, emprisonnée depuis un an

Emmanuel Macron a demandé une nouvelle fois la libération de la chercheuse franco-iranienne Fariba Adelkhah, qui entame vendredi 5 juin sa deuxième année d'incarcération dans les geôles iraniennes. "Il y a un an, Fariba Adelkhah était arbitrairement arrêtée en Iran. Il est inacceptable qu'elle soit toujours emprisonnée. Mon message aux autorités iraniennes : la justice commande que notre compatriote soit immédiatement libérée", a écrit le président de la République sur Twitter, vendredi.

Incarcérée dans la prison d'Evine à Téhéran, l'anthropologue a été condamnée en mai à cinq ans de prison pour "collusion en vue d'attenter à la sûreté nationale", au terme d'un procès qualifié de "politique" par Paris. Cette spécialiste du chiisme, née en Iran en 1959 et vivant en France depuis 1977, a toujours clamé son innocence. Son compagnon, l'africaniste français Roland Marchal, avait été arrêté en même temps qu'elle. Chercheur comme elle à Sciences Po Paris, il a été relâché en mars. Selon Téhéran, il a été échangé contre un ingénieur iranien détenu en France et menacé d'extradition vers les Etats-Unis.

Les rassemblements étant...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !