DIPLOMATIE - Emmanuel Macron se rend ce jeudi au Liban après les explosions qui ont ravagé Beyrouth et fait plus de 110 morts et des milliers de blessés. Le chef de l'Etat français entend ainsi témoigner des liens unissant les deux pays.
Emmanuel Macron à Beyrouth ce jeudi : d'où viennent les relations si particulières entre la France et le Liban ?

Visite d'Emmanuel Macron jeudi, envoi de personnels et aide logistique : la France a répondu présente, quelques heures après la double explosion qui a endeuillé Beyrouth, mardi soir. Une solidarité à la hauteur des relations entre les deux pays, partenaires depuis... plusieurs siècles.

Les liens étroits entre la France et le Liban remontent en effet au XVIe siècle quand, après un accord entre le roi François 1er et l'empire ottoman, les rois de France deviennent les protecteurs officiels des chrétiens d'Orient. Après l'effondrement de la Sublime Porte, symbole du pouvoir du sultan à Constantinople, la France devient en 1920 la puissance mandataire du Liban. A ce titre, elle fixe les frontières avec la Syrie. Puis, en 1943, la France Libre (le régime de résistance extérieure à l'Allemagne nazie) accorde son indépendance au pays du Cèdre. 

Depuis, la France a toujours tenté de faire de ce pays multi-confessionnel - le président doit, aux termes de la Constitution, être chrétien et le Premier (...)

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !