Un rapport, mis en place par l'association 40 Millions d'automobilistes, estime que le passage aux 80 km/h est "un fiasco" tant sur le plan des vies épargnés que sur les coûts du changement des panneaux. Le délégué interministériel à la sécurité routière dément ces conclusions sur franceinfo.

Un rapport d'un comité indépendant d'évaluation des 80 km/h, mis en place par l'association 40 Millions d'automobilistes, estime que l'abaissement de la vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire est un "fiasco". Dans ses conclusions, cette étude controversée, rendue publique jeudi 19 septembre, assure que "la politique examinée promettait 400 décès évités et zéro perte de temps ; elle a produit 39 décès évités et 180 millions d’heures perdues". Elle pointe également "2,4 milliards d’euros gaspillés en une année".

Selon le gouvernement, l'abaissement de la vitesse à 80 km/h a permis d’épargner 206 vies entre juillet 2018 et juin 2019. Pour Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, les conclusions de ces travaux ne sont que des "élucubrations" et de "l'infox". Et la Délégation à la sécurité routière (DSR) pointe de "graves lacunes méthodologiques qui affectent les calculs proposés par l'auteur de l'étude du Comité indépendant d'évaluation".

La diminution du nombre de morts

Selon les travaux du comité indépendant d'évaluation, 39 vies ont été sauvées en un an, alors que pour l'État, cette mesure a...

Vidéo : La Française des jeux enclenche officiellement son processus de privatisation