PROVOCATION - Alors que la valeur boursière de Tesla s'établit désormais à plus de 224 milliards de dollars, l'excentrique homme d'affaires a raillé sur Twitter la Commission de supervision des marchés boursiers américains avec laquelle il est en conflit.
Elon Musk se félicite de l'envolée de Tesla à Wall Street en insultant les autorités boursières

Elon Musk a célébré l'envolée à Wall Street de son entreprise Tesla, devenue mercredi 2 juillet la société automobile la plus chère au monde en Bourse, par un tweet insultant grossièrement le gendarme américain des marchés financiers avec qui il est de longue date en bisbilles.

La valeur de Tesla s'établissait jeudi à plus de 224 milliards de dollars, après avoir dépassé la veille celle de la société japonaise Toyota qui vend pourtant bien plus de voitures. Elon Musk en a profité pour railler sur Twitter les traders qui parient sur la chute en Bourse de l'entreprise en plaçant des ordres appelés "shorts" en anglais, un mot qui décrit aussi en anglais le vêtement pour homme ou femme qui descend de la ceinture à la cuisse.

Il a dans la foulée visé la Commission de supervision des marchés boursiers américains, la SEC, qu'il a rebaptisé ironiquement par le passé "Commission d'enrichissement des spéculateurs". "Je vais envoyer (quelques shorts) à (...)

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !