La déflagration qui a frappé la capitale du Liban, mardi en fin de journée, a fait au moins 73 morts et 3 700 blessés. Elle a mis à terre des immeubles entiers et provoqué de nombreuses destructions.
Double explosion à Beyrouth : des habitants désemparés face à leur ville dévastée

La très violente double explosion qui a secoué mardi 4 août, vers 18 h 10, le port de la capitale libanaise, Beyrouth, a ravagé une grande partie de la ville. Le bilan – au moins 73 morts et 3 700 blessés – pourrait s’alourdir, selon le ministère de la santé.

Réuni d’urgence, le Conseil supérieur de la défense a déclaré que les déflagrations étaient dues à l’explosion de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium dans le port. L’ammonium entre dans la composition de certains engrais mais aussi d’explosifs.

Le Conseil a recommandé que Beyrouth soit déclarée ville sinistrée, que l’état d’urgence soit déclaré pour deux semaines dans la capitale et que l’armée soit chargée d’y assurer la sécurité.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !