Des médias et des associations reprennent en chœur cette affirmation selon laquelle 165 000 enfants sont victimes de viol et tentative de viol chaque année en France. Il s'agit pourtant d'une estimation très difficile à vérifier.
D'où vient ce chiffre de 165 000 enfants violés chaque année en France ?

"Aujourd'hui on sait qu'il y a 165 000 enfants violés chaque année en France", voici ce que l'on pouvait encore entendre mardi 14 septembre sur France Inter, dans la bouche d'Andréa Bescond, réalisatrice du film Les Chatouilles et auteure de Et si on parlait ? (une collection de livres à l'attention des enfants leur expliquant les violences dont ils peuvent être victimes). Ce chiffre impressionne, mais il est difficile à vérifier.

Un chiffre qui ne sort pas de nulle part

Ce chiffre de "165 000 enfants violés chaque année en France", Andréa Bescond ne le sort pas de son chapeau. On le retrouve dans de nombreux articles de presse et sur les sites internet de plusieurs associations de protection de l'enfance, notamment l'Unicef France. En remontant le fil, on découvre que l'une de ces associations en est en réalité à l'origine : l'association Mémoire traumatique et victimologie. "On évalue que chaque année, 130 000 filles et 35 000 garçons ont subi des viols et tentatives de viols en plus des 94 000 femmes majeures et hommes majeurs (estimation à partir des enquêtes de victimation CSF, 2008 ; ONDRP 2012-2017 ; VIRAGE 2017)", peut-on notamment lire sur son site...

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !