Le parquet a requis 10 mois de prison avec sursis à l'encontre de Karim Benzema dans ce qui a été surnommé "l'affaire de la sextape".Pour le ministère public, Karim Benzema est coupable: le..
Dix mois avec sursis requis contre Benzema dans "l'affaire de la sextape"shutterstock

Le parquet a requis 10 mois de prison avec sursis à l'encontre de Karim Benzema dans ce qui a été surnommé "l'affaire de la sextape".

Pour le ministère public, Karim Benzema est coupable: le parquet a requis jeudi à Versailles 10 mois de prison avec sursis contre la star du Real Madrid, accusé de complicité de tentative de chantage sur Mathieu Valbuena dans "l'affaire de la sextape".

Une amende de 75 000 euros a également été demandée contre l'attaquant de l'équipe de France, candidat au Ballon d'or et absent du procès.

Le tribunal correctionnel rendra son jugement à l'issue du procès, le jour même, vendredi.

"Benzema n'est pas un bon samaritain venu porter secours, il a agi pour permettre aux négociateurs de parvenir à leurs fins et aux maîtres-chanteurs de toucher de l'argent", a dit lors de son réquisitoire la procureure Ségolène Marés, qui a pointé l'"autorité et la notoriété en équipe de France" de l'ancien attaquant de l'Olympique lyonnais.

"Il s'inclut dans cette équipe, il s'associe dans ce projet" de tentative de chantage autour d'une vidéo intime, a-t-elle appuyé.

L'autre procureur Julien Eyraud a pour sa part rappelé le rôle dans la société de la star du Real Madrid, "porteur d'une image, d'espoir, de notoriété et de valeurs morales".

"On requiert une peine absurde, disproportionnée, qui n'a rien à voir avec ce dossier", a réagi devant la presse l'avocat de Benzema, Me Sylvain Cormier, regrettant que le parquet ait voulu "se...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !