La plate-forme de streaming sera disponible dans l'Hexagone mardi 7 avril. Elle propose plus de 500 films et 300 séries mais les derniers succès n'y seront pas, chronologie des médias oblige.
Disney+ : un catalogue beaucoup moins riche et moins récent en France qu’aux Etats-Unis

Essaimant dans treize pays depuis novembre 2019, la plate-forme de vidéo à la demande Disney+ arrive en France mardi 7 avril, avec deux semaines de retard sur le calendrier initial.

Le groupe aux grandes oreilles s’est plié à l’injonction des autorités européennes, qui redoutent des risques de saturation des réseaux Internet. Tous les concurrents de Disney+, Netflix en tête, ont réduit leur débit pour faciliter le travail à distance et l’éducation en ligne pendant la période de confinement.

The Walt Disney+ Company (TWDC) veut conquérir l’Hexagone, un marché déjà très compétitif, grâce à son offre de plus de 500 films (Disney, Pixar, Marvel, Star Wars) et plus de 300 séries pour 6,99 euros par mois.

Mais comme le groupe de Mickey doit respecter à la lettre la chronologie hexagonale des médias – l’ordre dans lequel une œuvre est exploitée après sa sortie en salles –, tous les films accessibles sur Disney+ en France sembleront bien éventés face à ceux qui sont en ligne aux Etats-Unis. Il faudra ainsi compter trois ans entre la sortie en salles et son arrivée sur la plate-forme. Un délai très long. L’offre ne...

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !