Un compte Instagram dénonce la fâcheuse manie qu'ont certaines marques de se copier entre elles. #ondécrypte
Publicité

A chaque fashion week, c'est la même routine : un défilé de dix minutes, puis une salve d'applaudissements, des compliments convenus glissés à l'oreille du créateur, pour terminer sur, la plupart du temps, des éloges dans la presse. Rien ne semble perturber ce ballet des collections de mode, pas même l'interminable mercato des directeurs artistiques. Sauf l'émergence ces derniers mois de , un compte Instagram qui s'amuse à dénoncer les créateurs s'inspirant un peu trop de leurs confrères ou des archives de leur maison. Grâce à lui, le monde entier a découvert que si la fast fashion est régulièrement pointée du doigt pour copier au pied levé les tendances des podiums, de grandes maisons cèdent parfois à ce travers, dépassées par le rythme effréné des collections, au risque de se brûler les ailes.

Publicité

Relativement anonyme depuis quatre ans, @Diet_Prada a fait parler de lui cet automne en mettant en cause Dolce & Gabbana lorsque la griffe italienne tentait de rattraper des maladresses liées à l'organisation d'un défilé en Chine. Le compte a partagé une série de conversations privées à caractère raciste que Stefano Gabbana, un des deux patrons et...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :