OBLIGATION - L'étiquette énergie, établie par un diagnostiqueur certifié, permet d'estimer la consommation d'un logement. En cas de vente ou de location, le propriétaire doit la fournir aux intéressés. Dans les années à venir, ce document pourra être au coeur de certaines mesures destinées à lutter contre les passoires énergétiques.

Ce graphique coloré figure sur les annonces immobilières : l'"étiquette énergie" fait en effet partie des documents à fournir obligatoirement lors d'une vente ou une location (sauf saisonnière) de maison ou d'appartement. Elle classe le logement de A à G en fonction de la quantité d'énergie qu'il est censé consommer pour des usages standards :

• A : moins de 50 kWh par mètre carré par an → économe • B : 50 à 90 kWh/m²/an → basse consommation • C : 91 à 151 kWh/m²/an → haute performance énergétique • D : 151 à 230 kWh/m²/an → moyenne basse • E : 231 à 330 kWh/m²/an → moyenne haute • F : 331 à 450 kWh/m²/an → énergivore • G : plus de 450 kWh/m²/an → très énergivore

Dans les faits, la consommation réelle pourra bien sûr varier avec les habitudes de chacun (thermostat à une température différente de 19°, climatisation (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !