Les députés votent lundi une proposition de loi qui encadre la sortie de prison de personnes condamnées pour des faits de terrorisme.
Détenus condamnés pour terrorisme : "Cette libération ne peut pas se faire d'une façon sèche, il faut un suivi", affirme la présidente de la Commission des lois

Le vote définitif d'une proposition de loi sur le suivi des détenus condamnés pour terrorisme est prévu lundi 27 juillet à l'Assemblée nationale. Certains "sont encore dangereux", "cette libération ne peut pas se faire d'une façon sèche, ils ont besoin d'un suivi pour assurer la sécurité des Français", explique sur franceinfo Yaël Braun-Pivet, présidente de la Commission des lois et députée La République en marche (LREM) des Yvelines, à l'origine du texte.

franceinfo : Qui seront les personnes concernées par ce suivi ?

Yaël Braun-Pivet : Dans les deux prochaines années, on a à peu près 150 personnes qui vont sortir de prison et qui ont été condamnées pour des faits de terrorisme. C'est un sujet d'inquiétude pour tous les acteurs qui s'occupent de la lutte antiterroriste et qui nous indiquent que l'un des plus grands dangers que court notre pays aujourd'hui est relatif à ces sortants de prison, qui ont déjà été condamnés, qui ont purgé leur peine, mais qui présentent toujours une certaine dangerosité pour certains d'entre eux.

En général, ces personnes sont déjà radicalisées, puisqu'elles ont été condamnées pour des faits liés au...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !