Donald Trump a toutefois assuré qu'il aurait "adoré" que son directeur de cabinet se rende au Congrès. "Je pense qu'il aurait été très bon", a-t-il expliqué à la presse.
Destitution de Donald Trump : le chef de cabinet du président américain snobe la convocation du Congrès

Merci, mais non merci. Le directeur de cabinet de Donald Trump, Mick Mulvaney, n'a pas répondu, vendredi 8 novembre, à la convocation du Congrès pour témoigner dans l'enquête menée par les démocrates en vue de destituer le président américain.

L'article à lire pour comprendre l'affaire ukrainienne qui a enclenché une procédure de destitution contre Donald Trump

Il est le plus haut responsable de la Maison Blanche à avoir reçu une telle convocation. Mais l'exécutif refuse de coopérer à l'enquête, dénonçant une "chasse aux sorcières" et "une arnaque des démocrates pour tenter de remporter" la présidentielle de 2020. Donald Trump a toutefois assuré qu'il aurait "adoré" que son directeur de cabinet se rende au Congrès. "Je pense qu'il aurait été très bon", a-t-il expliqué à la presse.

Il "a pu jouer un rôle direct" dans l'affaire ukrainienne

La commission d'enquête conjointe de la Chambre des représentants estime, selon sa convocation, que Mick Mulvaney a "pu être directement impliqué dans la tentative, orchestrée par le président Trump, son agent personnel Rudolph Giuliani et d'autres" de "faire pression sur le président ukrainien Volodymyr...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !