Les chercheurs ont d'abord réalisé une biopsie sur un patient, avant de mettre en culture les cellules et de les différencier en cellules cardiaques. 

Un cœur inerte, de la taille d'une cerise, mais une grande première. Une équipe de chercheurs israéliens est parvenue à imprimer un cœur en 3D à partir de tissus humains, selon les travaux publiés dans la revue Advanced Science (en anglais), lundi 15 avril. "C'est la première fois qu'est conçu et imprimé un cœur entier rempli de cellules, de vaisseaux sanguins, de ventricules et de cavités", souligne le professeur Tal Dvir, de l'université de Tel-Aviv, cité par le Jerusalem Post (en anglais). Ces efforts pourraient représenter une avancée afin de traiter l es maladies cardiovasculaires et prévenir le rejet des greffes.

Publicité
Publicité

Un grand potentiel pour des patchs cardiaques

Les chercheurs ont d'abord réalisé une biopsie sur un patient, avant de mettre en culture les cellules et de les différencier en cellules cardiaques. La matrice, elle, a été transformée en un hydrogel, utilisé en quelque sorte comme une encre dans cette impression 3D. Les cellules différenciées ont ensuite été mélangées à cet hydrogel pour réaliser des patchs cardiaques, puis des vaisseaux sanguins et finalement, tout un cœur entier.

Par le passé, explique Tal Dvir, des scientifiques...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :