CLIMAT - En Russie, le gouvernement a annoncé le lancement d'un "plan d'adaptation" au changement climatique. Voté pour deux ans, il a pour ambition de "réduire la vulnérabilité" de la population et de l'économie face à ce phénomène. Derrière cette annonce, la politique environnementale russe reste pourtant minime.
Derrière l’annonce d’un plan climat, la Russie de Poutine à la traîne sur l’environnement

Un plan destiné à "adapter l’économie et la population du pays" au changement climatique vient tout juste d’être adopté par le gouvernement russe. Encore flou, ce plan d’une durée de deux ans vise entre autres à mieux sensibiliser les écoliers sur l’environnement, à développer des cultures plus résistantes aux périodes de sécheresse, et à construire des barrages. Si la Russie de Vladimir Poutine semble vouloir s’emparer des sujets écologiques, le chemin est encore long pour une véritable transition écologique dans le pays, grande victime des conséquences du changement climatique.

Selon le ministre de l’Environnement, la Russie se réchauffe 2,5 fois plus vite que le reste du monde et a connu en 2019 l’année la plus chaude jamais enregistrée depuis le début des relevés météorologiques il y a plus de 130 ans. Si le pays a réduit ses émissions de GES (gaz à effet de serre, ndlr) de 25 % depuis la chute du régime communiste voilà 30 ans, il représente (...)

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !