Abstentions sur le texte de la loi anticasseurs, départ du député Matthieu Orphelin : le groupe LRM a subi deux coups durs, les 5 et 6 février. Manon Rescan, chargée du suivi du Parlement, a répondu à vos questions.

Cinquante députés La République en marche (LRM) sur 300 se sont abstenus sur le texte de la loi anticasseurs, le 5 février. Le lendemain, le député Matthieu Orphelin, proche de Nicolas Hulot, a annoncé son départ du parti. Deux coups durs subis par le groupe majoritaire. Les oppositions y voient un début de « fronde ». Qu’en est-il réellement ?

Gregory : Bonjour. Depuis le début du quinquennat, combien de députés LRM ont quitté le groupe ?

Manon Rescan : Bonjour et merci pour vos questions. Depuis le mois de juin, huit députés ont quitté le groupe. Un seul a été exclu : Sébastien Nadot qui avait voté contre le budget en décembre 2018. Les autres l’ont quitté d’eux-mêmes. Certains pour des raisons politiques, comme Matthieu Orphelin, d’autres déplorant le manque de démocratie dans le groupe, comme Frédérique Dumas qui a rejoint le groupe UDI.

Victor : La loi anticasseurs, grand diviseur, est-elle à l’initiative directe d’Emmanuel Macron ou bien du groupe LRM ?

Publicité

La loi anticasseurs n’est pas une proposition de loi de la majorité. Le gouvernement a repris un texte écrit et voté par la majorité Les Républicains au Sénat,...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :