Fan de Faulkner et de Harry Potter, l'auteure de « Trois saisons d'orage » parle, dans un même souffle, de son amour pour la nature auvergnate, la poésie ou Johnny Cash.
Dans l’émission littéraire « 21 cm », Augustin Trapenard reste dans la foulée de Cécile Coulon

Canal+  Lundi 24 février - 22 h 45  Magazine

Il fallait bien que ces deux-là se rencontrent – d’ailleurs Cécile Coulon avait déjà été l’invitée d’Augustin Trapenard dans « Boomerang » sur France Inter. Pour ce qu’ils ont en commun : une enfance auvergnate, des tatouages plein la peau, une thèse pas soutenue et, évidemment, un amour profond pour la littérature. Lui, donc, le fellinien funambule aux deux millions d’auditeurs, elle, l’ange d’une blondeur diablement blanche aux 13 000 abonnés sur Facebook, auprès desquels elle « teste » sa poésie – elle est lauréate du très prestigieux prix Guillaume-Apollinaire pour son recueil Les Ronces (Le Castor astral, 2018) – et, en bonne fan des Bronzés, quelques blagues bien senties : « L’orgasme, c’est bien, mais Noël, c’est plus souvent. »

Est-ce pour toutes ces raisons que ce 30e numéro de « 21 cm », l’émission littéraire d’Augustin Trapenard, est particulièrement réjouissant ? C’est qu’il faut les voir, aussi, suer sang et eau (ou, plus vraisemblablement, goudron et nicotine) tandis qu’ils courent dans la forêt auvergnate ! Entourés de...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !