Auchan, Casino ou encore Leclerc ont fait savoir que le montant de la prime sera fonction de la présence effective des salariés.
Dans la grande distribution, la prime de 1 000 euros a du plomb dans l’aile

Face aux risques pris en venant travailler pendant le confinement de la population, les salariés de la grande distribution alimentaire avaient espéré être récompensés pour leurs bons et loyaux services. Les enseignes avaient promis, à grand renfort de communication, une prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (PEPA).

Mais, dans les faits, chez certains, l’élan de générosité sera réduit à la portion congrue. « Où sont passés les 1 000 euros pour tous ? », s’indigne le syndicat UNSA groupe Casino dans un communiqué le 23 avril.

« Le groupe Auchan avait annoncé triomphalement qu’il verserait une prime de 1 000 euros à ses héroïques salarié-es », qui « ont découvert stupéfaits que cette prime sera au prorata de leur temps de travail, ainsi une caissière à dix heures hebdomadaire touchera… 50 euros », a indiqué le syndicat SUD Commerces et services, le 23 avril. « La prime a été négociée avec les représentants » syndicaux, rappelle-t-on chez Auchan.

Selon le bon vouloir des directeurs

Idem chez Casino (enseignes Franprix, Monoprix, Casino…), où la prime sera fonction de la présence...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !