TERRORISME - Vingt-neuf hommes et femmes ont été placés en garde à vue ce mardi dans une affaire hors-norme. Tous sont soupçonnés d'avoir financé des djihadistes grâce à une technique inédite et presque imparable.
Cyberfinancement du terrorisme : 29 suspects en garde à vue après une vaste opération de police

Elles sont considérées comme les petites mains du terrorisme. Vingt-neuf personnes ont été placées en garde à vue ce mardi à la suite d’une vaste opération de police menée par plusieurs centaines d'agents de la police judiciaire, de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) et du Raid. Des hommes et des femmes qui sont soupçonnés d'avoir financé des djihadistes, via une technique inédite et presque imparable. 

L'enquête a démarré le 24 janvier dernier, bien loin du Moyen-Orient, dans des bars-tabacs ici en France. Les suspects y achetaient des coupons de cryptomonnaie d'une valeur comprise entre 10 et 150 euros. Le buraliste leur remettait alors un QR Code, lequel sert habituellement à être offert à un proche pour le dépenser en boutique. Les suspects, eux, le transférait à deux djihadistes français basés en Syrie. Pour ne pas éveiller de soupçons, le réseau avait mis en place une combine.  L'argent transitait dans un premier temps vers la (...)

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !