EXPERTS - Critiqué depuis le départ par les partisans du professeur Didier Raoult, le Conseil scientifique du Covid-19 est désormais la cible de responsables politiques qui dénoncent l'alarmisme et l'omniprésence de son président, Jean-François Delfraissy, dans l'espace médiatique. A travers lui, c'est l'exécutif qui est visé.
Crise sanitaire : le Conseil scientifique, une cible politique de premier choix

On ne compte plus les mises en cause visant le Conseil scientifique. Les experts, dont les avis étaient attendus avec fébrilité durant la première vague de l'épidémie, et presque toujours suivis par les autorités sanitaires, font aujourd'hui l'objet d'une contestation de plus en plus ouverte. 

Sur les réseaux sociaux, les détracteurs du comité scientifique créé en mars, lors de l'instauration de l'état d'urgence sanitaire, multiplient les mises en cause, émettant des doutes sur de supposés conflits d'intérêts en son sein et sur ses prises de positions successives face à l'épidémie, jusqu'aux dernières déclarations de son président Jean-François Delfraissy, jugées trop alarmistes. La moindre déclaration de l'un de ses membres est passée au crible de la suspicion. Selon un sondage Harris Interactive pour LCI paru mercredi, les Français sont partagés à part égale (46%) entre ceux qui font "confiance" au Conseil scientifique et ceux qui (...)

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !