Selon notre journaliste Marc Semo, « des frappes, même ponctuelles, embraseraient toute la région » du Proche-Orient.

Spécialiste de la diplomatie, notre journaliste Marc Semo a répondu aux questions des internautes au sujet de la crise entre Iran et Etats-Unis.

Noirceuil : J’ai vu des déclarations de la Russie et de la Chine favorables à l’Iran. Y a-t-il une constitution d’un axe Iran-Chine-Russie face aux Etats-Unis et leurs alliées ?

Marc Semo : Oui, mais avec des nuances. Aussi bien Moscou que Pékin, qui sont parmi les signataires de l’accord de juillet 2015 des « 5+1 » – les cinq membres permanents du Conseil de sécurité plus l’Allemagne – avec Téhéran, veulent le maintenir en vie sans pour autant être vraiment à même de compenser les sanctions américaines… Mais si l’Iran à son tour sortait de l’accord, y compris seulement en reprenant l’enrichissement d’uranium à plus haut niveau, aussi bien la Russie que la Chine seraient très embarrassés.

Strokes : Pourrait-on penser que l’Arabie saoudite et le prince héritier Mohammed Ben Salman influence la Maison Blanche, la poussant vers un conflit ouvert avec l’Iran ?

Oui, c’est probable. Mais Donald Trump et surtout ses conseillers à la sécurité les plus radicaux et les plus...

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Emmanuel Macron sifflé et hué lors du défilé du 14 juillet