En mars, les électeurs de Lyon et de sa périphérie n'éliront pas que leur maire, mais aussi leurs conseillers métropolitains. Si l'ancien président Gérard Collomb brigue la présidence, quatre listes sont en mesure de se maintenir face à lui au second tour.
Création d'une police métropolitaine et armement des agents municipaux : une campagne des municipales sur le thème de la sécurité à la métropole de Lyon

Dans l'est de Lyon, à Vaulx-en-Velin, Andréa Kotarac dépose des prospectus dans les boîtes aux lettres. Ce jeune homme de 30 ans a été désigné pour conduire la liste Rassemblement national (RN) aux élections métropolitaines en mars prochain, en plus des élections municipales, un scrutin inédit en France. Son équipe fera notamment face à Gérard Collomb, qui se représente.

Il y a à peine trois ans, Andréa Kotarac faisait la même chose, mais pour La France insoumise. Il avait même été élu conseiller régional pour le parti de Jean-Luc Mélenchon. Mais en mai 2019, à quelques jours des élections européennes, le trentenaire annonce soutenir le RN : "Moi je n'ai pas changé. C'est La France insoumise qui a changé", affirme-t-il. "On avait un parti qui se battait contre le communautarisme et qui aujourd'hui manifeste aux côtés des Frères musulmans contre l'islamophobie. Un parti qui défendait les fonctionnaires et qui aujourd'hui ne s'attache qu'à dénoncer les violences policières."

Le militant poursuit sa démonstration : "Si vous analysez les enquêtes, vous constaterez quelque chose d'inédit : 60% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !