Le Premier ministre a annoncé lundi soir que les discothèques allaient à nouveau fermer à partir de vendredi, et pendant un mois, pour freiner les effets de la cinquième vague de Covid-19.
Covid-19 : "Une fois de plus, on est en train de tout nous mettre sur le dos", s'insurgent les patrons de discothèques

"On a vraiment l'impression d'être les responsables de la hausse des taux de contamination", a réagi sur franceinfo Pascal Duval, propriétaire de la boîte de nuit L’Excalibur à Grémonville (Seine-Maritime), après l'annonce de nouvelles mesures par Jean Castex et Olivier Véran pour lutter contre le Covid-19, dont la fermeture des discothèques pour quatre semaines.

Covid-19 : suivez en direct toutes les infos et réactions après les annonces du gouvernement pour lutter contre la cinquième vague

Il se dit énervé par cette annonce. "Une fois de plus, on est en train de tout nous mettre sur le dos, s'emporte-t-il. On nous parle des chiffres qui remontent à cause de nous mais l'année dernière à la même époque les chiffres augmentaient déjà et nous étions fermés. C'est un peu facile de tout nous coller sur le dos."

"On pense aussi à nos salariés parce que le chômage partiel c'est bien mais tout le monde y laisse des plumes. On avait prévu de passer les fêtes autrement que ce qu'on va faire là."

Pascal Duval, propriétaire de boîte de nuit

à franceinfo

Les fêtes de fin d'année sont-elles un moment crucial ? "Plus ou moins, juge-t-il, ce n'est pas...