Selon l'alphabet grec, le nouveau variant du coronavirus aurait dû s'appeler "Nu" ou "Xi".
Covid-19 : pourquoi l'OMS a choisi de baptiser le nouveau variant "Omicron"

Identifié en Afrique du Sud, il a poussé de nombreux pays à prendre en catastrophe des mesures pour limiter la circulation des voyageurs passés par l'Afrique australe. Le nouveau variant du coronavirus B.1.1.529 continue à se propager dans le monde entier, notamment aux Pays-Bas où 13 cas ont été détectés, dimanche 28 novembre. En France, sa détection est "très probablement une question d'heures", a affirmé dimanche matin le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Variant Omicron : suivez en direct les dernières infos liées à la pandémie de Covid-19

Classé comme "préoccupant" car potentiellement plus transmissible que le variant Delta et porteur de très nombreuses mutations qui pourraient le faire échapper à la couverture vaccinale, le nouveau variant a été baptisé "Omicron" vendredi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Pourquoi ce nom plutôt qu'un autre ?

En choisissant ce nom, l'OMS a en fait suivi une ligne de conduite établie fin mai : baptiser les variants du coronavirus dits "d'intérêt" ou "préoccupant" par des lettres de l'alphabet grec. Une manière d'inciter les médias et le grand public à éviter de les désigner par le nom des...