Dans une note interne des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) américains, des scientifiques s'alarment de la transmissibilité élevée du variant Delta et de la charge virale importante présentée par des individus contaminés, qu'ils soient vaccinés ou non.
Covid-19 : "la guerre a changé", craignent les autorités sanitaires américaines, qui jugent le variant Delta aussi transmissible que la varicelle

Des documents internes des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CFC), principale agence sanitaire des Etats-Unis, ont fuité vendredi 30 juillet. Révélés par le Washington Post (en anglais), ces documents officiels, dont l'authenticité a été confirmée à l'AFP, portent sur le variant Delta du Covid-19. Ils s'appuient sur des études scientifiques et livrent un constat préoccupant : les personnes contaminées pourraient autant transmettre le virus, qu'elles soient vaccinées ou non. Et les autorités sanitaires américaines jugent à présent ce variant présente un taux similaire à celui de la varicelle, mais inférieur à celui de la rougeole. Une personne contaminée par le variant Delta contaminerait en moyenne huit autres personnes.

La directrice des CDC, Rochelle Walensky, s’est appuyée sur les données de la présentation qui a fuité pour recommander à nouveau le port du masque en intérieur pour les personnes vaccinées dans les zones à haut risque. "La guerre a changé", préviennent les responsables sanitaires.

Pas de différence entre la charge virale des personnes vaccinées ou non

Selon une analyse menée dans le Massachusetts, les...

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !