Le taux d'incidence et les contaminations ont augmenté de 150% en une semaine, affirme le porte-parole du gouvernement, "du jamais vu depuis le début de la crise".
Covid-19 : cette vague "ne ressemble pas aux précédentes parce que la pente est beaucoup plus raide", alerte Gabriel Attal

"Vous avez une épidémie qui est repartie au niveau national. On est dans une quatrième vague", confirme ce jeudi 22 juillet sur France Inter le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, au lendemain des annonces de Jean Castex.

Cette vague "ne ressemble pas aux précédentes parce que la pente est beaucoup plus raide et parce que l'augmentation se fait beaucoup plus rapidement. Une augmentation de 150% de l'incidence et des contaminations en une semaine, c'est du jamais vu depuis le début de la crise", affirme-t-il.

.@GabrielAttal : "On est dans une quatrième vague, qui ne ressemble pas aux précédentes parce que la pente est beaucoup plus raide. On a franchi hier le double du seuil d'alerte de notre pays" #covid19#le69Interpic.twitter.com/SaWTbjXl4X

— France Inter (@franceinter) July 22, 2021

Dans certains départements, la situation est beaucoup plus critique qu'ailleurs : "Je pense évidemment à la Martinique, où on a un taux d'incidence qui est très élevé, avec en plus une part de la population vaccinée qui est faible. Vous avez évidemment les Pyrénées-Orientales, où on a un taux d'incidence très élevé, l'Hérault et d'autres départements."

"Il faut...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !