Avec 18 000 nouveaux cas de Covid-19 le mardi 20 juillet, l'épidémie semble repartie en France, si bien que le gouvernement évoque une quatrième vague. Celle-ci serait cependant différente des précédentes, du fait du taux de vaccination.
Covid-19 : "Cette quatrième vague est très différente des autres, imprévisible"

Le bout du tunnel s’éloigne encore un peu plus. Alors qu’en mai et juin, on avait cru que l’épidémie de Covid-19 ne serait bientôt plus qu'un lointain souvenir, le variant Delta est venu doucher les espoirs d’un été sans restrictions. En plus d'être 60 % plus contagieux que le variant Alpha (ou variant britannique), il représente désormais 80 % des nouvelles contaminations en France. Si bien que le taux d’incidence repart à la hausse. Le mardi 20 juillet, 18 000 nouveaux cas ont été recensés, une situation inédite depuis le mois de mai.Alors le gouvernement s’alarme. « Cela veut dire que nous avons une augmentation de la circulation du virus de l'ordre de 150 % sur une semaine a martelé le ministre de la Santé, Olivier Véran, le jour même. Nous n'avons jamais connu cela avec le Covid-19, ni avec le variant anglais, ni avec le sud-africain, ni avec le brésilien ». Pour autant, 42 % de la population a terminé son cycle de vaccination, et 14 % attendent leur deuxième dose. Une couverture vaccinale qui modifie drastiquement le scénario de cette quatrième vague par rapport aux précédentes.« On n’a jamais vu ça »« Sans aucun doute, les cas augmentent vite, ainsi que les admissions à...

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !