Le couvre-feu concerne un Français sur trois. Toute une partie du pays est donc épargnée. Mais y a-t-il pour autant deux France ? L'une à Toulouse, l'autre à Strasbourg, par exemple. Nous vous ferons vivre deux soirées bien différentes.
Couvre-feu : la France coupée en deux

À minuit, la place du capitole à Toulouse est déserte. Pourtant, quelques heures plus tôt, le centre-ville vivait. Les terrasses affichaient l'ambiance des belles soirées d'automne. Les bars avaient pu ouvrir grâce à une décision de justice rendue hier invalidant un arrêté émis par la préfecture. Les salles de spectacle fermant, mais certains lieux s'adaptent avec des représentations à 15h et 18h30.Mais à Strasbourg, les étudiants profitent encore de la nuit sur le quai des Bateliers, même après minuit. La fête continue avec des noctambules qui restent vigilants. Mais d'autres ont déjà oublié le masque, alors que le nombre de personnes positives au Covid-19 a doublé. En une semaine, la capitale alsacienne risque bien de subir un couvre-feu, alors certains comptes bien s'amuser. Bars et restaurants restent ouverts, mais ils doivent renforcer leurs mesures sanitaires avec un maximum de six personnes par table. Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 17/10/2020 présenté par (...)

Télécharger gratuitement notre guide LMNP et réduisez vos impôts jusqu'à 33000€ !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !