L'Irlande a balayé l'Ecosse (27-3) avec le bonus, pour s'offrir un horizon dégagé jusqu'aux quarts de finale.
AFP

En dominant l’Ecosse (27-3), dimanche 22 septembre à Yokohama, les Irlandais n’ont pas seulement conforté leurs chances de se qualifier pour les quarts de finale de la coupe du monde de rugby. Ils ont quelque peu douché les espoirs des Japonais, qui misaient secrètement sur un match nul entre deux de leurs futurs adversaires de la poule A.

Un tel résultat aurait conforté les ambitions des Brave Blossoms d’accéder aux quarts de finale, une première pour eux qui ont participé à la totalité des neuf tournois mondiaux, sans jamais s’extirper des poules.

Le match entre Irlandais et Ecossais s’est joué devant 63 731 spectateurs. Le vert irlandais dominait les tribunes, au point que les organisateurs n’ont pas hésité à diffuser à la mi-temps la célèbre ballade The Fields of Athenry.

Cause ou conséquence, c’est alors que la pluie est arrivée, sans pour autant modifier la physionomie d’un match ayant témoigné de la redoutable efficacité irlandaise qui a su taire les talentueuses fulgurances offensives de l’ouvreur Finn Russell, ou de l’arrière Stuart Hogg.

« Pas assez d’énergie »

« On n’a pas mis...

Vidéo : L'actualité du jour... vue de Twitter !